Même la fleur la plus souple

À toi qui, femme ou homme
Attend ou bien élève l’enfant

S’il te plaît,
Accueille-le, fais-lui toute la place

Ne lui tourne pas le dos
Sinon l’homme ou la femme qu’il deviendra
Sans cesse cherchera la lumière

Ne le violente pas
Sinon il vivra de conflits

Ne le rejette pas
Sinon le monde entier le rejettera

Ne le soumet pas inutilement
Il se retournera contre toi
Et vivra de vengeance

Ne l’entame pas
Toujours il cherchera sa part manquante

Ne l’habille pas des vêtements d’un autre
Sinon il errera

Donne-lui du sens comme du lait
Sans te justifier.

Ne te méfie jamais de lui
Même si tu penses avoir les bonnes raisons
Pour cela

Quelle exigence dans cette mission!
Quel appel d’humanité
S’offre ainsi à nos vies

Ose!
Vas plus loin
Que ce qui te retient
De tout donner.
Si tu fléchis, entoure-toi,
fais-toi mille fois aider.
Et si tu récoltes quelque succès
Une épreuve supplémentaire t’attend :
L’ensemble des voix du monde
Qui ont souffert du manque
Te reprocheront d’être faible

Tâche de les entendre
Mais ne te laisse pas fléchir
Par leur discours.

Même la fleur la plus souple
Se dresse vers le ciel