La cité transparente

Chapitre 2

Le miroir à deux faces

le miroir a deux faces

J'aime cette vision idyllique d'une cité transparente. Il lui est arrivé de se présenter dans mes rêves, marquant chaque fois ma mémoire, et me laissant au réveil le sentiment de cette joie particulière qui accompagne les retrouvailles essentielles.

Oui, comme c’est étrange… Ce monde futur qu’elle résume et symbolise, j’ai intensément envie de le connaître, et en même temps —c’est une sensation très nette en moi— j’ai l’impression de l’avoir déjà connu. De le reconnaître.

Un monde connaissant davantage de clarté. La clarté de soi. La clarté en soi. Offerte à l’autre, comme à soi-même. Un monde non encore advenu où je reconnaîtrais quelque chose d’essentiel que j’ai déjà connu.

Comme un miroir à deux faces.

 


Chapitre premier : la colline de Provence