Sous un ciel
d’un bleu tendre

notre dame

En ce début d'après-midi du lundi 2 mai 2016, 
dans le square Jean-XXIII.

Sous un ciel d'un bleu tendre,
que Sienne aurait aimé,
aux flancs de la Grande Dame
de pierre consacrée.

Un square,
six cerisiers du japon,
dont les branches plient
sous le poids passager
des fleurs éphémères.

Des oiseaux,
s'ébrouant dans les arbres,
font pleuvoir une neige de pétales roses
essaimés par la brise
que des enfants, rieurs,
essayent d'attraper.

À quelques encâblures,
sur le quai d'Orléans, 
quelques grands cygnes blancs,
étaient, calmes et tranquilles
sur l'eau couleur d'adieu.