Dominique Radisson

Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Quelques mots sur le chemin de vie qui, à travers Umaniti, me conduit jusqu’à vous…

Si ce blog est né de mon plaisir d’écrire, ma grande passion première fut celle des arts martiaux. C’est à la pratique du karaté étant enfant, (avec Bruce Lee comme idole absolue !, j’ai grandi dans les années 70) que je dois d’avoir redéfini une nature et une santé fragiles.

A l’adolescence, je me suis dirigé vers d’autres sports, mais à vingt-trois ans, après une maîtrise en sociologie de la communication, j’ai repris le chemin des tatamis. Mais ayant trouvé la martialité du karaté trop rigide a mon goût, je me suis tourné vers l’aïkido et les arts chinois dits « internes »  (1).

A cette époque, je me suis également passionné – car tout m’est apparu lié – pour l’écologie, la santé naturelle (Qi Gong, diététique, naturopathie…), l’exploration de conscience (psychologie humaniste et transpersonnelle, rebirthing…), la méditation (Zen, Taoïsme); autant de fascinantes voies de compréhension et d’exploration du monde et des hommes…

Vers trente ans, la vie m’a fait l’offrande d’une rencontre essentielle, celle de Imanou Risselard et Pol Charoy, de Génération Tao (2). A leurs côtés, j’allais donner une orientation décisive à ma vie en m’immergeant durant plus de dix ans dans un univers vaste et riche, englobant bio-énergie (taoïste et reichienne), arts martiaux chinois (wai jia et nai jia), wutao, souffle, théâtre basé sur le mouvement et connaissance de soi (cette dernière entité fut depuis nommée Trans-analyse, en collaboration avec Giovanni Fusetti), passant au fil des ans du statut d’élève à celui d’accompagnateur, puis d’enseignant et formateur.

J’ai aussi pratiqué le yoga et croisé le souffle prismatique et majestueux de Michel Raji.

Aujourd’hui…

Passionné par la bio-énergie (ce grand élan de connaissance humaine qui traite des lois naturelles qui définissent la force de la vie en soi; comment elle vit en nous et nous anime) (3), tout en continuant à approfondir l’œuvre et l’héritage de Wilhelm Reich, le pionnier, et de celles et ceux qu’il a inspirés directement ou indirectement (4), je poursuis ma propre expérience d’exploration et de libération biodynamiques de l’être par la Thérapie Primale d’Arthur Janov.

Après avoir publié un premier livre intitulé Anthélies, je développe d’autres projets d’écriture, dont un second livre intitulé « L’œil du cyclone ».

Mais surtout, surtout… je suis père totalement comblé d’une grande étoile prénommée Naia, et, depuis peu, d’un immense petit soleil prénommé Roméo! Et là, les mots ne font que ce qu’ils peuvent…

Naia!
Romeo!

Et l’aventure continue…

Dominique Radisson


  1. Que j’ai pratiqués avec Michel Dussauchoy (taiji quan styles yang et chen), mais également avec d’autres instructeurs comme Christian Tissier (aïkido), Marc Bachraty (aïkido), Shigeru Uemura (da sheng quan), Chen Zhenglei (taji quan laojia), Chen Peishan (taiji quan xiaojia)  ↲
  2. Le Génération Tao que j’ai connu, entre 1998 et 2010, fut, dans le prolongement du magazine qui en était le socle fondateur, un extraordinaire creuset initiatique d’expériences personnelles, fraternelles et collectives. Pratiques corporelles et martiales, souffle et aventure de la conscience, édition du magazine et animation d’un centre grand public, engagement sacré et action sociale, apprentissage et enseignement : tout ceci spiralait en une formidable galaxie d’aventures humaines. Aux côtés de Pol et Imanou, mes très proches compagnes et compagnons d’aventure, formant la Taoteam, furent : Arnaud Mattlinger, Cécile Bercegeay, Sandrine Toutard, Delphine L’Huillier, Jean-Marc Lefèvre ↲
  3. Si méconnue encore mais à l’unité tangible derrière l’apparente diversité des sources, courants et affluents qui le constituent depuis un siècle. ↲
  4. Alexander Lowen, John Pierrakos, Alice Miller, Stanislas Grof, Jean Liedloff, Arthur Janov, Frederic Leboyer, Aletha Solter, Michel Odent, quelques noms parmi tant d’autres qui pour moi participent d’un même ensemble en formation. Bien qu’il soit utilisé à toutes les sauces, c’est le terme qui se rapproche le plus de l’esprit de ce grand courant de libération psycho-émotionnelle de l’être humain qui prend corps en Occident depuis la fin du 19e siècle, et dont la bio-énergie est partie integrante. ↲