En cet instant précis

En cet instant pré­cis
Quelque chose chose se dessille
Dans l’ordre établi ;
Ta lumière fait taire le silence
Pour un silence plus grand encore,
L’éclat de ton être
Éclipse le soleil
Et éblouit les étoiles,
Ton regard
Ordonne le chaos
Apaise les grands orages
Chargés de colère,
Ta bouche
Sus­pend mon souf­fle
A la voûte céleste,
Ton corps
Trace d’un seul geste
Une voie lac­tée
Irra­di­ante et sonore
Cas­cadant en moi
En échos médullaires

Telle es-tu,

Invi­tant l’éternité
A se dépos­er
Sur mes épaules bénies
Comme un châle bleuté
Tacheté d’infini
Ourlé d’un rouge sanguin

mise à jour :  20 juin 2021