Les voies de Lucile

Devant la fenêtre ouverte de ma cham­bre, de l’autre côté de la val­lée, la mon­tagne accroche en son som­met une collerette de nuages gris gorgés d’eau. Des cris d’oiseaux majestueux réson­nent dans les cîmes de cet air frais du soir, dont l’orage de l’après-midi n’a pas exsudé tout le pré­cieux liquide.

Ce soir, devant cette fenêtre, je vais réé­couter Lucile. J’ai fait sa con­nais­sance au volant de ma voiture, qui me con­dui­sait ici, en Haute Savoie. Moi qui écoute rarement France Cul­ture, je suis tombé sur une émis­sion qui par­lait d’elle.

S’il vous plaît, offrez une par­celle de votre temps à Lucile Vialard.
Elle tenait un blog à cette adresse :
http://billedeclown.eklablog.com

et un nou­veau ici :
http://passeursdesilence.wordpress.com.

Peut-être serez-vous comme je l’ai été touché, émer­veil­lé, boulever­sé par cette jeune fille de 16 ans qui nous offre avec une sim­plic­ité désar­mante une éblouis­sante leçon de sagesse, de partage et de joie de vivre. En l’entendant, des larmes d’émotion coulaient sur mon vis­age, tan­dis que je lui adres­sais intérieure­ment ces paroles de grat­i­tude : mer­ci de tout mon cœur, de toute mon âme, Lucile, d’exister et d’être, telle que tu es.

Ta leçon de vie, Lucile, je l’ai retrou­vée tran­scrite dans un de tes poèmes : prends ta place et donne ta lumière.

« Et un jour, tu crois­es quelqu’un qui est comme une voix dans toi, et qui te dit : Lucile, Lucile, tu n’es pas enfer­mée, tu peux vol­er. Regarde, vole ! »

[haiku url= »http://www.umaniti.net/wp-content/uploads/2013/07/lesvoiesdelucile-franceculture.mp3″ ]

mise à jour :  20 juin 2021