L’hommage des éléphants à Lawrence Anthony

De nom­breux sci­en­tifiques se deman­dent encore, à l’aide d’expérience usant de miroirs, mar­quages et autres chemins pavés de nour­ri­t­ure et d’embûches, si les ani­maux ont une conscience.

Lawrence Antho­ny est décédé le 7 mars 2012. Cet homme avait con­sacré sa vie à défendre les espèces d’animaux men­acées par les exac­tions per­pétrées par l’homme. Auteur d’ouvrages de sen­si­bil­i­sa­tion, très impliqué dans la préser­va­tion des ter­res des tribus africaines, il était le fon­da­teur de la fon­da­tion Earth­Or­ga­ni­za­tion et le con­ser­va­teur de la réserve de Thu­la Thu­la qu’il avait créee.

Deux jours après son décès, les éléphants sauvages se sont présen­tés à son domi­cile, menés par deux grandes matri­arch­es. D’autres trou­peaux sauvages sont arrivés séparé­ment en masse pour dire au revoir à leur ami humain bien-aimé. Un total de 31 éléphants ont patiem­ment marché plus de 20 kms pour se ren­dre à sa mai­son en Afrique du Sud. Les éléphants sont restés quelques jours puis sont repartis.

De nom­breux sci­en­tifiques se deman­dent tou­jours si les ani­maux ont une con­science. Et les éléphants se deman­dent encore si les sci­en­tifiques ont un cœur….

mise à jour :  20 juin 2021