Même la fleur la plus souple

A toi qui, femme ou homme
Attend ou bien élève l’enfant

S’il te plaît,
Accueille-le, fais-lui toute la place

Ne lui tourne pas le dos
Sinon l’homme ou la femme qu’il devien­dra
Sans cesse cherchera la lumière

Ne le vio­lente pas
Sinon il vivra de conflits

Ne le rejette pas
Sinon le monde entier le rejettera

Ne le soumet pas inutile­ment
Il se retourn­era con­tre toi
Et vivra de vengeance

Ne l’entame pas
Tou­jours il cherchera sa part manquante

Ne l’habille pas des vête­ments d’un autre
Sinon il errera

Donne-lui du sens comme du lait
Sans te justifier.

Ne te méfie jamais de lui
Même si tu pens­es avoir les bonnes raisons
Pour cela

Quelle exi­gence dans cette mis­sion !
Quel appel d’humanité
S’offre ain­si à nos vies

Ose !
Vas plus loin
Que ce qui te retient
De tout don­ner.
Si tu fléchis, entoure-toi,
fais-toi mille fois aider.
Et si tu récoltes quelque suc­cès
Une épreuve sup­plé­men­taire t’attend :
L’ensemble des voix du monde
Qui ont souf­fert du manque
Te reprocheront d’être faible

Tâche de les enten­dre
Mais ne te laisse pas fléchir
Par leur discours.

Même la fleur la plus sou­ple
Se dresse vers le ciel

mise à jour :  20 juin 2021