Supplique du petit saboteur

Une si petite taille
Pour un si grand pouvoir !

Petit sabo­teur,
Tu te régales des fleurs noires
Enfan­tées par des pluies acides
Que toi seul commandes.

Petit sabo­teur,
Tu es l’incarnation du besoin de con­serv­er intactes
Les mémoires de la perte et de l’offense.

Est-ce ta sup­plique que j’ai cru recueillir ?

« Si j’avais pu avoir l’expérience
Que des mains bien­veil­lantes recueil­lent ces offens­es,
Qu’un cœur bien­veil­lant m’offre com­préhen­sion,
Qu’un regard bien­veil­lant m’encourage à vivre autre chose…
Aurai-je con­servé,
Comme autant de fardeaux,
Toutes ces mémoires ? »

mise à jour :  20 juin 2021