Partage !

Dominique Radisson

poèmes

Inspiré par la lecture de David Léon Mandessi Diop

Partage ta chair et ton soleil ; partage ta main posée sur ta cuisse ; partage le soleil qui modèle ton visage ; partage tes mains ouvertes ou refermées sur un objet, peu importe ; partage ce moment qui échappe aux liens du temps ; partage maintenant aujourd’hui et demain ; partage ce que tu sais sans arrière-pensée ; partage la connivence des voisins, d’une fenêtre ouverte à l’instant sur ton jardin, le monde est rempli de chansons, de musique et de chants, de bruits et de vents ; partage ton silence, parfois la joie est silencieuse, pas toujours en mouvement ; partage ce qui fait que ton regard se lève plus haut vers le soleil et que l’oiseau passe à portée de ta vue ; partage le sillage de cet avion, loin, très loin, dans lequel se trouve peut-être ta fille en cet instant, qu’ils partent pour des contrées connues ou inconnues, tous les avions se croisent, regarde leurs traces dans le ciel comme elles sont étonnantes ; partage la petite maison en bois posée sur la branche basse pour les oiseaux, un merle vient d’y entrer et d’en sortir, tu dois racheter des graines ; partage le chant du merle indifférent aux grands bruits du monde, et la caresse du vent qui est comme une onde de surface profonde ; partage l’ombre de l’arbre sur l’herbe du printemps chinois ; partage la première danse des tout premiers insectes qui brillent dans le soleil, qui brillent comme les étincelles accrochées à tes cils,  petite pluie de lumière ; partage ce que tu sens ; partage ton poids ; partage ta chair ; partage ce temps et ce moment où l’écume n’est pas nécessaire à la vague dont elle fait pourtant partie ; partage ta stupeur inutile : certaines personnes ne sont plus là, alors que le bruit du monde est toujours là, et il en sera encore ainsi dans dix mille ans ; partage ton ventre, ton cœur, ton sexe, et tout tes battements ; partage ça ; partage tout ça ; partage, tout simplement ; partage, quoi qu’il en soit ; partage ce moment ; partage-le avec toi ; partage-le avec d’autres ou bien seulement avec le grand cœur battant et vibrant du monde.