Donne-moi un tel amour…

Ce n’est pas un vieil homme qui est par­ti. Ça, c’est ce que tout le monde pour­rait dire. Non, ce n’est pas un vieil homme qui est mort, c’est un homme qui nous a quit­tés dans son grand âge.

Dans cette pais­i­ble cam­pagne de Touraine, les arbres fruitiers célébrant mille noces de sèves en pétales de mar­iées crépi­tant jusqu’au ciel ; les chants des cor­beaux aux joutes cri­ardes par­don­nées comme des cris d’enfonçons ; les brumes des cerfs puis­sants dans la forêt proche, rythmes et pul­sa­tions d’amour bat­tant leurs veines ; jusqu’à l’étendue vert émer­aude de la Loire renou­velée ; tout chan­tait l’énergie neuve et mon­tante pour accom­pa­g­n­er ce départ.

L’instant de quelques instants, avant que le vent ne se lève, que les nuages oblitèrent le soleil renais­sant et dis­perse les êtres, il y eu les regards échangés, la présence en mots et en silence, la céré­monie, les chants, les ver­res de l’amitié, les ombres fugaces de Mar­guerite Duras, d’Alexander Calder et de Paul Elu­ard. Tout cela tis­sa, en cette après-midi de mars, le cortège de cet homme au grand âge.

Cet homme au grand âge était pas­sion­né de Soufisme. Sur sa table de chevet, jusqu’à sa dernière nuit, un ouvrage de la pré­cieuse tra­di­tion était présent.

Venus de temps ren­dus improb­a­bles tout autant que pré­cieux, en ce jour d’attentats aveu­gles sur la terre de Bel­gique, les vers de Yunus Emré, poète et mys­tique turc du 13e siè­cle, réson­nèrent sur les pier­res muettes des derniers adieux. Transfuges de ter­res oubliées et d’aurores réma­nentes, ces mots furent comme une invi­ta­tion, un appel, une ode, une exhor­ta­tion, une flam­boy­ance dans le secret de l’élixir.

Dieu,
Donne-moi un tel amour
Que plus ne sache où je me trou­ve
Que de moi-même je m’égare
con­tre ma pro­pre volon­té ;
Éblouis-moi de telle sorte
qu’hier se mêle à aujourd’hui ;
Que je ne sois que ce désir
qu’aucune image ne con­tente ;
Prends-moi, ôte-moi de moi-même
et me rem­plis enfin de toi.

Laisser un commentaire

mise à jour :  20 juin 2021