La millième mort
de Wilhelm Reich

6 décembre 2014

— 2/4 —

À propos de l'Orgone
Les accumulateurs d’Orgone de Reich sont des volumes constitués de couches successives de matériaux disposés de telle sorte que l’énergie ambiante (que Reich nommait Orgone, et que nous pourrions appeler aujourd’hui énergie cosmique) y soit davantage absorbée que dissipée, et s’y concentre (d’où le nom d’accumulateur).

À ce stade, si nous ne croyons pas en l’énergie cosmique, c’est entendu, toute l’œuvre de la deuxième partie de vie de Reich est à jeter à la poubelle. Il se peut que ce soit difficile pour nous, car dans notre culture occidentale, c’est une réalité que nous avons écartée de nos concepts et de notre existence depuis longtemps. Pour autant; cela veut-il dire que cette énergie n’existe pas ? Que toutes les autres traditions que la nôtre, qui en reconnaissent l’existence s’illusionnent ? Que ce que nous appelons en science occidentale l’énergie libre est un leurre ? Que dans la perspective des astrophysiciens, cette fameuse énergie sombre, ou quintessence, constitutive de la majorité de la substance du cosmos et dont on ne peut constater que les effets, mais ni la percevoir ni la mesurer, est une vue de l’esprit ? Que ce qui fait la différence entre un corps vivant et un corps mort, et qui n’est pas quantifiable, ni mesurable, ni assimilable, ni réductible à l’arrêt des fonctions cardiaques ou cérébrales (les médecins évoluent encore aujourd’hui sur la question) n’a pas de réalité, quand bien même elle échapperait à nos sens ? Que, sans parler du pneuma des grecs, ce que tous les pratiquants d’arts martiaux ou énergétiques ou de techniques de soins nomment énergie : qi, chi, pana, mana, etc, est une pure invention de l’esprit?

Par contre si nous en reconnaissons l’existence et expérimentons la réalité, même simplement en allant, par exemple, se faire poser des aiguilles chez l’acuponcteur, ou en s’intéressant à la méditation, alors il faut bien ouvrir la porte et écouter Reich. Car Reich, dans la deuxième partie de sa vie, ne parle que de cela, de cette énergie cosmique et vitale à l'œuvre hors de nous et en dedans de nous. Il a pensé, conçu et construit les accumulateurs d’Orgone suite à sa découverte de cette fameuse énergie omniprésente, et à l’observation patiente et minutieuse de ses caractéristiques, lois et manifestations, afin de permettre aux personnes à la vitalité déficiente  de s’y recharger.

Pages 1 2 3 4