Sous un ciel d’un bleu tendre

En ce début d’après-midi du lun­di 2 mai 2016, 
dans le square Jean-XXIII.

Sous un ciel d’un bleu ten­dre,
que Sienne aurait aimé,
aux flancs de la Grande Dame
de pierre consacrée.

Un square,
six cerisiers du japon,
dont les branch­es plient
sous le poids pas­sager
des fleurs éphémères.

Des oiseaux,
s’ébrouant dans les arbres,
font pleu­voir une neige de pétales ros­es
essaimés par la brise
que des enfants, rieurs,
essayent d’attraper.

A quelques encâblures,
sur le quai d’Orléans, 
quelques grands cygnes blancs,
étaient, calmes et tran­quilles
sur l’eau couleur d’adieu.

mise à jour :  20 juin 2021