Umaniti

Dominique Radisson, textes & poèmes

  • Ce matin, en amenant ma petite fille à la halte-garderie, et parce qu’elle prenait son temps, folâtrant avec sa petite poussette, j’ai senti de la contrariété, puis de l’agacement, puis enfin de la colère m’envahir. Parce que j’étais pressé et que je sentais le moment arriver où elle ne voudrait plus lâcher sa poussette pour…

    Lire

  • Écoutez cet enregistrement. […] C’est l’appel d’un béluga (une baleine blanche) appelée Noc. Le chant des Bélugas ne ressemble normalement pas à ça, bien au contraire. Les soigneurs de Noc pensent que ces sons bizarres représentent une tentative pour imiter les sons de la parole humaine. L’idée n’est pas farfelue. Les bélugas vocalisent tellement qu’ils…

    Lire

  • “Is it okay if I totally trash your office?” It’s a question Elyn Saks once asked her doctor, and it wasn’t a joke. A legal scholar, in 2007 Saks came forward with her own story of schizophrenia, controlled by drugs and therapy but ever-present. In this powerful talk, she asks us to see people with…

    Lire

  • J’ai aimé J’ai aimé la caresse du rivage,Le souffle fin des traces ondoyantes, J’ai aimé le toucher qui s’efface,L’allègement du monde sur mes épaules nues, J’ai aimé la discrète vibrationDu subtil accord,La tournoyance insouciante,Buée de mer,Foyer de collines,Impalpable tendresse des étoiles. J’ai aimé ce moment.

    Lire

  • Et vous êtes passée, demoiselle inconnue, à deux doigts d’être nue, sous le lin qui dansait. Jacques Brel, La ville s’endormait Alors que je traversais le cimetière du Père Lachaise, cette jeune femme resplendissante, croisée fleur et lumière parmi les tombes effacées par le temps. C’est tout de même étonnant me suis-je fait la remarque :…

    Lire

  • Il faisait beau sur Uluru, ce matin là. Il faisait beau et j’ai pleuré l’obscénité du peuple d’Occident. J’ai pleuré les voix fortes, les rires vulgaires et déplacés sur cette terre sacrée. Les objectifs qui fouillent l’espace, avides, et qui ne respectent pas. Les allées et venues incessantes des voitures, motos, 4×4 climatisés. Le bourdonnement…

    Lire

  • A 57 ans, David Grossman est un des plus célèbres et des meilleurs écrivains israéliens[…]. Son fils Uri a été tué pendant la deuxième guerre du Liban, en 2006. Militant du «camp de la paix», il est toujours intervenu dans le débat public. Encore aujourd’hui, il manifeste tous les vendredis aux côtés de citoyens juifs…

    Lire

  • J’ai connu J’ai connu le silence d’améthyste,sur les murs blancs ruisselants d’ombre,dans le recueillement des saints.Dehors, la poussière du monde. J’ai connu la ligne pure,coupure,incision,dans l’étoffe du tempsmélodie d’un violon. J’ai dû parcourirla garrigue pierreuseles sabots de mon chevalfaisaient crisser le thymla sauge, le romarinet soulevaient des nuéesd’habitants invisibles. J’étais bien sous le cielIl me…

    Lire

  • Des myriades d’étoiles brillent dans le ciel de nos vies. Des expériences qui nous touchent, émeuvent, enseignent, enrichissent, questionnent, émerveillent, transforment…Simples et belles, fruits du rien ou du tout, de l’instant ou du moment, Parfois fruits de nos efforts pour tendre vers la lumière, de nos abandons et acceptations, d’une spontanéité retrouvée, de nos inspirations,…

    Lire